La première machine de mammographie ou de cancer devrait être achetée et envoyée à Vanuatu le mois prochain.

Cela a été confirmé par le Président du Comité de collecte de fonds de la machine, Shirley Joy qui dit qu'il est financé par l'Ambassadeur du Maroc à Vanuatu, Karim Medrek qui devrait le remettre au Gouvernement lors de son prochain voyage à Port Vila le mois prochain.

« Nous devons nous organiser pour rencontrer le directeur général des affaires étrangères et le directeur général de la santé afin de planifier la cérémonie de remise au gouvernement », explique Mme Joy.

Décrivant que l'assurance donnée à son Comité est la « meilleure nouvelle à ce jour » puisqu'elle a collecté des fonds à Port Vila et à Bruxelles et qu'elle a recueilli environ 2 millions de Vtv pour le coût de la machine, elle dit que la beauté des partenaires donateurs sur le continent africain est qu'ils comprennent littéralement l'importance de une telle machine parce qu'ils voient eux aussi la mort d'un cancer du sein et qu'ils comprennent pourquoi il est vital d'avoir une telle machine à l'hôpital localement.

« Ce qui m'a ouvert les yeux, c'est que j'ai perdu ma cousine première qui n'avait que 43 ans à cause d'un cancer alors qu'elle avait encore sa vie devant elle », se souvient-elle.

« J'ai réalisé qu'elle n'était pas la seule et que des jeunes mères comme elle mouraient à gauche, à droite et au centre du cancer dans le pays et qu'il n'y avait rien que je pouvais faire simplement parce que notre pays n'avait pas de mammographie ou de machine à cancer pour aider nos femmes à détecter les signes à l'avance ».

Son comité sait également que le coût d'une nouvelle machine s'élève à 50 millions de vtv.

« Nous pouvons continuer à collecter des fonds vers le prix pendant que nos femmes continuent à mourir, donc nous remercions notre Créateur que dans le monde d'aujourd'hui il y a des gens exceptionnels, dont l'Ambassadeur Karim Medrek, qui comprennent l'urgence de notre situation et sont prêts à acheter la machine pour nous », dit-elle.

L'avantage à long terme est qu'il n'est pas nécessaire d'envoyer des échantillons de sang en Australie pour des tests visant à confirmer si une patiente a ou non une souche cancéreuse dans son sang.

Mme Joy dit que le processus historique qui a également impliqué son défunt cousin était que la famille de son cousin a dû attendre une semaine pour que les résultats du test revienne d'Australie. « Son mari a reçu l'appel redoutable du chirurgien de l'époque Basil McNamara de VCH qui a confirmé la vérité que le cancer avait filtré dans tout son corps et qu'elle est décédée très rapidement », dit-elle.

Elle invite son Comité à une réunion d'urgence dans la salle de conférence du ministère du Commerce à midi aujourd'hui, afin de finaliser le plan de la cérémonie de remise. Tous les membres sont invités à y assister.

Pendant ce temps, la dernière victime du cancer du col de l'utérus est décédée à VCH et a été enterrée au cimetière de Port Vila cette semaine, laissant derrière elle ses enfants et trois petits-enfants.

(0) comments

Welcome to the discussion.

Keep it Clean. Please avoid obscene, vulgar, lewd, racist or sexually-oriented language.
PLEASE TURN OFF YOUR CAPS LOCK.
Don't Threaten. Threats of harming another person will not be tolerated.
Be Truthful. Don't knowingly lie about anyone or anything.
Be Nice. No racism, sexism or any sort of -ism that is degrading to another person.
Be Proactive. Use the 'Report' link on each comment to let us know of abusive posts.
Share with Us. We'd love to hear eyewitness accounts, the history behind an article.