Un père se bat maintenant pour la vie après des allégations selon lesquelles il aurait été sévèrement agressé par une foule en colère derrière Chuan Store à Tagabe mercredi tôt dans la matinée.

La police a confirmé que deux membres du groupe se sont rendus et que les enquêtes se poursuivent.

Freddy Bong et Seru Bong ont été placés en détention provisoire hier au milieu d'une haute sécurité policière devant le tribunal d'instance accusant d'agression intentionnelle.

Joseph Ramawi, père de quatre enfants, était couché inconscient et n'a été retrouvé couché à côté du magasin de Chuan que le lendemain après l'attaque, avant qu'il ne soit précipité à l'hôpital.

La police a lancé un appel au public pour qu'il aide à identifier davantage de suspects liés à cette attaque.

Une vidéo de vidéosurveillance a également été virale sur Facebook montrant trois personnes agressant Ramawi derrière Chuan Store, renforçant les tensions au sein de la communauté Tanna à partir de mercredi.

La vidéo a confirmé qu'il y avait plus de trois personnes sur les lieux à l'époque et qu'elles fouillaient ses poches avant de l'agresser.

Selon certaines allégations, l'un des assaillants présumés aurait utilisé des pierres contre la victime et la police aurait recueilli toutes ces preuves comme pièces à conviction du tribunal.

Dans le cadre de l'opération, la police a également dû assurer la sécurité au sein de la communauté Tanna et Ambrym à Tagabe.

Le chef Tahu Noal a dû se précipiter à Tagabe pour empêcher les Tannais d'aller plus loin.

Le chef Noal a déclaré que la tension est encore élevée et que les deux parties doivent rester calmes et laisser la question traiter par la police.

Noal, qui a joué un rôle si important dans la « situation de paix » actuelle, a déclaré que cette situation allait de mal en pire et était sur le point de devenir laide lorsqu'il est intervenu.

Il a dit que la situation pourrait conduire à un autre combat « Tanna - Ambryme » qui a été résolu selon la coutume de haut niveau parmi les chefs des deux îles en 2007.

Les proches parents et les familles ont été vus en nombre mercredi jusqu'à hier à l'hôpital central de Vila (VCH) donnant à la société victime en ce moment critique.

Cette semaine, le lieutenant-colonel Bongran Kalshem, commissaire de police par intérim, a appelé les chefs des deux îles à rester calmes et à laisser la police s'occuper du problème après que la victime ait été trouvée dans un état potentiellement mortel.

Il a également lancé un appel aux autres personnes impliquées dans l'attaque présumée pour qu'elles se rendent compte à la police.

Entre-temps, depuis l'incident, l'état de la victime continue de se détériorer et les familles envisageaient de le faire voler outre-mer pour recevoir d'autres soins médicaux.

Des sources ont dit que les Bongs ont dit à la police que la victime avait lancé le premier coup de poing avant qu'ils l'agressent — la police enquête toujours sur la question.

M. Bongran a confirmé que la question sera traitée par la police et que les personnes impliquées seront poursuivies.

(0) comments

Welcome to the discussion.

Keep it Clean. Please avoid obscene, vulgar, lewd, racist or sexually-oriented language.
PLEASE TURN OFF YOUR CAPS LOCK.
Don't Threaten. Threats of harming another person will not be tolerated.
Be Truthful. Don't knowingly lie about anyone or anything.
Be Nice. No racism, sexism or any sort of -ism that is degrading to another person.
Be Proactive. Use the 'Report' link on each comment to let us know of abusive posts.
Share with Us. We'd love to hear eyewitness accounts, the history behind an article.